fbpx

Aujourd’hui, nous avons interrogé Stéphane BOYER, directeur général de So-Buzz et expert en activations marketing et en Social Media. Dans cette interview, nous parlons jeux concours et génération de business. Est-ce que les deux sont compatibles ? Comment un jeu concours peut-il vous générer du business ?

Quelles sont selon toi les meilleures stratégies d’activations qui ont un impact direct sur le business ?

Beaucoup d’opérations de gamification ont pour vocation d’avoir un impact sur le business. C’est en tout cas ce que l’on essaie de proposer à nos clients.

Mais l’impact n’est pas toujours direct car il n’est pas toujours facile de trouver une mécanique qui soit à la fois engageante et génératrice de business.

On peut imaginer un jeu concours où le participant doit se rendre en point de vente pour gagner des points ou des dotations via un système de géolocalisation par exemple comme on l’a fait avec le Crédit Agricole ou bien avec Lidl et une fois qu’il se trouve physiquement dans le point de vente il faut essayer de le convertir en client.

Si ce n’est pas via la mécanique, la génération de business peut se faire via les dotations en jeu en offrant notamment des bons d’achat. Même si les bons d’achat représentent un coût pour l’entreprise, nous avons remarqué qu’ils étaient un des meilleurs moyens de générer du business mesurable. Notre client Casino en est le parfait exemple : en offrant des centaines de milliers de bons d’achat sur différents jeux concours, ils ont pu mesurer qu’environ 30% d’entre eux étaient utilisés par les participants pendant leurs courses en supermarchés et cela permet de générer environ 3 fois plus de chiffres d’affaires que ce que leur coûte l’opération. 

As-tu des idées de mécaniques qu’il vaut mieux éviter en ce moment avec le contexte actuel ?

Je pense que pendant cette situation très particulière, il faut justement éviter de se priver de ce que l’on veut faire si l’on pense que ça a du sens. Le début du confinement a été plutôt mal vécu par la plupart des consommateurs alors peut-être que ce n’était pas le meilleur moment pour lancer des activations et même s’ils ne vivent pas forcément mieux le confinement maintenant, il faut continuer de vivre et on voit passer des études ces derniers jours qui montrent bien que les consommateurs ne s’attendent pas à ce que les marques s’arrêtent de communiquer mais que leurs communications soient positives et plus engagées.

Une mécanique de jeu qui n’aurait vocation qu’à mettre sa marque en avant ne serait pas forcément très pertinente en ce moment mais les gens ont besoin de se divertir et se changer les idées en ce moment alors j’encourage toutes les marques à adapter mais poursuivre leurs actions digitales.

Par contre c’est peut-être au niveau des dotations qu’il faut éviter certaines idées qui ne sont pas en phase avec le confinement…

À ton avis, quels jeux concours doit-on privilégier pour les prochaines semaines ?

Il faut privilégier les jeux concours utiles qui ont du sens pour les consommateurs, qui leur permettent de se changer les idées et de s’évader l’espace d’un instant.

Pour certains, et notamment ceux qui sont sans activité, le confinement est un moment difficile et le temps peut être long, voire très long… Il faut qu’ils puissent se divertir et trouver des activités.

J’en profite pour faire la promo du générateur d’activités que nous avons lancé avec nos amis de chez Agence DUNK! : https://www.questcequonfaitaujourdhui.fr

Est-ce le bon moment pour préparer l’après Covid-19 ? Si oui, quelles actions et sur quels temps forts préconises-tu de communiquer ?

Tout à fait, je pense qu’il faut profiter de cette période si particulière pour prendre du recul et préparer la suite. L’après Covid-19 ne sera peut-être plus tout à fait pareil et nos habitudes vont certainement changer.

Certains marronniers de l’année 2020 ne sont plus considérés comme des temps forts sur lesquels les marques peuvent surfer comme par exemple l’Euro 2020 ou les Jeux Olympiques d’Été de Tokyo 2020 qui sont reportés d’un an.

Ne sachant pas jusqu’à quand durera cette situation, peut-être faut-il dès maintenant préparer le dernier trimestre qui devrait être épargné pour essayer de rattraper le manque à gagner de cette année 2020 dont tout le monde se souviendra…

En ce contexte particulier, il reste essentiel de communiquer de façon appropriée auprès de vos audiences. Il ne faut pas laisser le silence s’installer. Préparer le pendant et l’après Covid-19 en donnant à vos audiences ce dont elles ont besoin. Vos stratégies vont devoir évoluer en même temps que la société. Et notre société s’apprête à changer !