fbpx

Vendredi dernier, le 17 avril 2020, nous avons réalisé notre tout premier webinaire en collaboration avec Caroline Vignand-Olivier de C’est Comme Une Agence, Charles Bal de Havas Sport et Entertainment, Danielle Fazzio et André-Yves Portnoff. Le thème de ce webinaire était : « les réseaux sociaux apres le Covid-19« . Un sujet qui suscite de nombreuses inquiétudes et interrogations. 

Qu’est-ce qui change avec le Covid-19 aujourd’hui ?

La première chose qui change aujourd’hui est la tonalité employée par les communicants. Le ton est authentique, concerné et surtout très engagé. Nos 4 experts s’accordent sur ce point : les marques ont changé leur message. Les marques ne communiquent plus de la même façon. Le temps n’est plus aux messages commerciaux. La demande de contenus a changé.

Le rapport à l’engagement est en train de changer car les individus ont plus de temps et donc consomment des contenus plus longs et plus fréquemment. Le « homemade » a pris une place plus importante. Les interactions et les contenus sont de plus en importants sur les réseaux sociaux. Les internautes sont plus actifs sur les réseaux sociaux.  

La période de confinement est plus propice aux interactions et au développement de leur visibilité. Par exemple, nous voyons plus d’activité sur Twitter mais moins d’annonceurs. L’organique est plus efficace aujourd’hui qu’avant le confinement. Cette crise est donc une opportunité de développer sa e-présence sur les réseaux sociaux.

Pour la première fois depuis des années, nous vivons tous la même chose : le Covid-19. Nous avons les mêmes préoccupations, les mêmes quotidiens, les mêmes incertitudes et pourtant nous vivons tous la situation différemment.  La conséquence est une réalité similaire et donc un ancrage dans la réalité qui peut nous rattacher à nos valeurs primaires. Une recherche constante d’authenticité et un rejet total des scénarios de storytelling ou de préfabriqué. La mise en scène est passée aux oubliettes.

Cette crise a également amené une vague d’entraide, de proximité, de générosité et de soutien envers des métiers parfois oubliés. Nous pouvons observer que les marques mettent davantage en avant leurs actions caritatives. Elles vont se mobiliser pour aider ceux qui en ont besoin et le faire savoir plutôt que de chercher à vendre. Cela crée également de la visibilité et met en relation des personnes qui n’avaient autrefois aucun contact. Créatrice de solidarité, de contact et de visibilité, la crise a changé profondément les relations humaines.

Pour les communicants des collectivités territoriales, le Covid-19 s’avère un challenge. Le sens et le métier en lui même a été bouleversé par la crise sanitaire. Elle pousse à se questionner sur les cibles et les messages à véhiculer. Les messages sont plus souvent poussés par les personnes plutôt que les collectivités elles-mêmes. Aujourd’hui, la communication est plus importante. Les messages sont bienveillants, solidaires et surtout utiles. Les institutions sont plus proches de leurs audiences via les réseaux sociaux.

Les reseaux sociaux apres le Covid-19

Comment les organisations doivent-elle se préparer à revenir sur les réseaux sociaux après le Covid-19 ?

Avant cette crise, nous parlions du marketing de frugalité. Les entreprises commençaient à se questionner sur leur empreinte carbone de la société, le RSE et la surconsommation. Après cette crise, ce questionnement va se renforcer. Les chaînes de valeur ayant évolué, les cibles vont vouloir plus d’authenticité et d’engagement sociétal. Peut-on faire plus avec peu ? “Less is more” sera de plus en plus au coeur des réflexions.

La création de valeur va être plus réfléchie, bienveillante et horizontale. Se reconcentrer sur les fondamentaux va être prépondérant. Les marques devront en tenir compte. Les marques vont être jugées pour l’utilisation de leurs ressources. Qu’apportent-elles au monde et à leurs consommateurs ? Un client qui trouve une véritable valeur sera un client fidèle. 

La période sera complexe économiquement. Le pouvoir d’achat va baisser. Les prix perçus vont augmenter. Les marques vont devoir justifier de leurs valeurs et de leurs capitaux. Les marques utiles et les marques qui s’engagent sur le long terme seront plus choisies. Les marques devront se repositionner : revoir leurs valeurs et leurs engagements. Des valeurs et engagements éco-responsables qui devront être véritables et durables. 

Néanmoins, après cette remise en question et la fin de ce confinement, les consommateurs seront en recherche de sens. Les crises sont des accélérateurs de tendances qui vont exacerber cette recherche. Les réseaux sociaux continueront d’être au centre de cette transformation. 

Allons-nous garder toutes ces bonnes résolutions prises en confinement ? Trois mois de changement, trois mois de nouvelles habitudes et de choix différents vont-ils tenir ? Si elles tiennent alors les marques devront s’adapter aux changements. Nous avons d’ailleurs vu que les marques qui souhaitent s’engager et se mobiliser avant la crise l’ont fait pendant et continueront après. Les consommateurs seront vecteurs de changement pour les marques qui ne l’ont pas encore fait.

Les échanges seront plus conversationnels. Les échanges seront plus humanisés. La façon dont les marques communiquent va peut-être évoluer également. Les marques devront être au service de leur communauté. Les messages deviendront plus descendants comme auparavant. 

En conclusion, nous pouvons observer une transformation profonde de la société qui va indéniablement transformer à son tour la façon que nous avons tous de communiquer sur les réseaux sociaux. Les marques devront se réinventer et se ressourcer en suivant leur audience. Leurs messages devront être adaptés à leur communauté respective. Il faudra être prudents et à l’écoute des évolutions sociétales. 

Et vous, que pensez-vous des réseaux sociaux après le Covid-19 ?

Nous tenions à remercier tous les conférenciers mais également les participants et inscrits qui nous ont rejoints pour ce débat très enrichissant.