fbpx
Digital MarketingTransformation Digitale

Comment les marques doivent-elles aborder la génération Alpha

By 18 janvier 2018 mars 27th, 2018 No Comments

Après la génération X qui a grandi avec les premiers ordinateurs domestiques et qui a vu naître et émerger les téléphones portables, après la génération Y qui a vu l’apparition des premiers réseaux sociaux, après les millennials chez qui la technologie est intégrée au quotidien, voilà les “alpha”. Ce sont les enfants qui sont aujourd’hui âgés de 4 à 12 ans. Et cette nouvelle génération est en totale rupture avec les précédentes, plus agile, plus autonome et beaucoup plus versatile.

Les alpha, première génération à ne pas connaître la vie déconnectée

Pour eux la technologie n’est pas un outil mais ils l’intègrent à leur quotidien comme une facette de leur vie. Comme l’explique le démographe et sociologue australien Mark McCrindle, « Contrairement aux Z, qui sont nés avec le numérique, les Alpha naissent dans le numérique »

Plus d’écrans et de plus en plus tôt

Si la génération Z, les millennials adoptaient la tablette vers 7-10 ans, 40% des enfants de moins de 2 ans en ont déjà utilisé une. Les 3-6 ans consomment le multimédia comme les 7-12 ans. Les foyers avec enfant sont équipés de 9,3 écrans ce qui est nettement supérieur à la moyenne de 6,4.

Si la télévision reste l’écran le plus regardé, son mode de consommation a changé, ils la regardent avec un autre écran dans les mains, une tablette le plus souvent. Ils utilisent également le replay dès 4 ans pour 62% d’entre eux.

Réalité augmentée, réalité virtuelle, bots et objets connectés

La génération Alpha est au coeur d’une nouvelle dynamique technologique, plus de clavier, on est passé au tout tactile, plus de jeu vendu sans casque de réalité virtuelle, avec eux on bascule dans le monde de l’internet de tout, “internet of everything”. C’est à dire une société dans laquelle tout sera en réseau, de la voiture au frigo.

Et aujourd’hui plus de jouet sans sa dose de réalité augmentée ou d’intelligence artificielle. Lorsqu’ils jouent à un jeu de construction, il faut qu’ils puissent voir ce qui se construit en réalité augmentée sur une tablette. De même il existe aujourd’hui une version de la célèbre poupée Barbie, Hello Barbie, équipée d’intelligence artificielle avec laquelle les enfants pourront interagir comme avec Siri par exemple. IBM n’est d’ailleurs pas en reste avec son programme de jouets éducatifs CogniToys qui exploitent la technologie cognitive Watson. Le premier modèle imaginé par Elemental Path est un petit dinosaure destiné aux enfants entre 4 et 7 ans qui pourra dialoguer avec eux grâce à ses capacités de reconnaissance vocale. Des apps iPad seront développées autour du dinosaure pour que l’enfant soit guider sur l’écran.

Les jeux de ce type vont continuer à fortement se développer.

Autonomes et versatiles, un défi pour les marques

Si les enfants de la génération Alpha sont gros consommateurs de vidéos, ils sont aussi producteurs de contenu et influenceurs dès le plus jeune âge. Présents et actifs sur des réseaux sociaux qui leur sont dédiés, comme Musical.ly où ils publient des vidéos de chorégraphies en play-back, mais aussi sur Youtube ou des enfants de 8 ans ont déjà leur chaîne. On est bien loin de l’époque où les enfants restaient passivement devant la TV.

Ils sont également très versatiles et ont besoin de nouveautés en permanence. Les phénomènes de mode passent de plus en plus vite, seulement 1 mois et demi pour les toupies hand spinner. Hyper connectés, ils mondialisent la viralité de ces phénomènes, par exemple pour les toupies en se lançant des défis par vidéos interposées, mais le temps que les marques se positionnent, les enfants sont déjà passés à autre chose.

Par ailleurs la multiplication des écrans rend encore plus compliqué le fait de capter leur attention et plus que jamais le marketing, l’émotion, l’expérience différenciante, la réactivité et le customer-centric ont un bel avenir devant eux.