Actualité So-Buzz

2ème #SoBuzzThinkTank : Comment l’uberisation de l’audience pourrait changer le monde ?

Par 19 juillet 2016août 23rd, 2016No Comments

Un soir de Match sur la belle terrasse VIP du 8ème étage de la Boétie, un petit groupe d’irréductibles penseurs s’est réuni pour réfléchir aux tendances de la communication et aux moyens de mettre les consommateurs au coeur de la communication. Ce 2ème #SoBuzzThinkTank nous a ainsi porté des réseaux sociaux au Crowdfunding puis à la révolution citoyenne, toujours en lien avec l’aspect digital.

La thématique de départ était : Comment l’uberisation de la communication et de l’audience place le consommateur au coeur de la communication ? Les religions ont déjà largement exploité le « processus d’uberisation de la communication » en demandant à leurs adeptes de porter des signes distinctifs et de faire la promotion de leurs valeurs à travers le monde. Mais là nous voulions parler de marques, de consommateurs et finalement de citoyens de la terre.

#SocialMedia et #Web au coeur de l’uberisation


Au même moment des centaines de milliers de fans du Foot étaient en train de jouer sur Facebook et Twitter pour soutenir leur équipe nationale. Ils espéraient voir la tour Eiffel se parer des couleurs de leur pays et peut-être même afficher sur son premier étage leur message de soutien grâce à l’opération #OrangeSponsorsYou.

De cette façon, Orange a réussi à donner la parole à des milliers de personnes qui sont devenues autant de médias personnels pour parler de l’opération #OrangeSponsorsYou. Processus type d’uberisation de l’audience qui permet à une masse de consommateurs de prendre volontairement la parole pour parler d’une marque à sa place.

C’est typiquement via les réseaux sociaux et le web qu’une marque peut ainsi mobiliser des milliers de consommateurs à travers le monde pour faire parler d’elle en leur donnant la parole autour d’un sujet qu’ils aiment partager.

Mais le petit groupe d’irréductibles #SoBuzzThinkTankers s’est demandé quelles étaient les autres pistes d’uberisation de l’audience au delà du Foot et des processus habituels de mobilisation via les réseaux sociaux.

#CrowdFunding et #CrowdLanding pour mettre l’utilisateur au coeur de la communication

Au-delà du simple processus d’engagement par un Tweet ou autre action sur les réseaux sociaux, le Crowdfunding et le Crowdlanding nous sont clairement apparus comme l’une des formes d’engagement les plus fortes autour d’une marque naissante ou d’un nouveau produit.

Créer un club d’investisseurs avec le Crowdlanding

Les entrepreteurs, financement participatifNotre voisin du Village by CA, les Entreprêteurs  en est un exemple avec des projets de création d’activité ou de lancement de produits qui sont rendus possibles grâce aux cotisations de prêteurs individuels.

L’entreprise utilise alors son réseau personnel pour lui demander de financer et de promouvoir son projet à la place ou en complément des banques. Le processus de Crowdlanding (prêt) permet ainsi de constituer un noyau d’ambassadeurs qui seront les premiers à parler de celui-ci. La marque s’assure ainsi des porte-paroles engagés par leur porte monnaie. Mais ce sont des porte-paroles qui seront remboursés et qui vont percevoir des intérêts sur l’argent qu’ils auront prêté.

La stratégie du Crowdlanding s’inscrit ici dans la création de « clubs d’investisseurs » qui vont se retrouver autour de projets dans les quels ils croient. Cela reste de petits cercles en terme de nombre de contributeurs mais avec des engagements forts autour des projets.

Le crowdfunding : impliquer autour des mêmes valeurs

D’autres plateformes comme Miimosa dans le domaine agricole ont choisi la même stratégie de communication à travers un engagement autour d’un même projet et de ses valeurs. En revanche, avec le crowdfunding, ils ouvrent l’investissement au grand public tout en permettant les « micro-dons » avec des contre parties symboliques liées au projet. Le fait que les dons puissent aller de 20€ à 500€ pour des contreparties qui vont du pot de miel à la ruche gravée avec les noms des donateurs permet de multiplier les soutiens.

La communauté des membres solidaires est ainsi bien plus importante et permet de toucher d’autant plus de monde pour faire la promotion du projet vers un large public.

#MondeOpale, révolution digitale et transformation progressive des consommateurs en « consommacteurs »

Que l’on parle des réseaux sociaux ou du Crowdfunding, on traite finalement toujours de partage de valeurs et de regroupement des consommateurs autour de ces-dernières.

On doit bien constater que la révolution de l’information en cours à travers la démocratisation du digital porte en même temps les mouvements citoyens ou révolutionnaires ainsi que les actions commerciales des marques.

La même personne qui à une certaine époque était consommateur dans le point de vente et citoyen devant les urnes devient progressivement « consommacteur ». Ses actes de consommation et ses soutiens sont maintenant tous liés par une relation continue au monde digital.

Les GAFA qui détiennent effectivement l’essentiel de la technologie et des données qui sont échangées entre les humains connectés ne peuvent pas changer mais seulement accompagner ou amplifier les attentes et les tendances du « Consommateur ».

L’uberisation de la communication à des fins commerciales revient donc à vulgariser le processus de regroupement digital et de prise de parole des consommateurs. Un processus qui contribue finalement à créer du lien entre citoyens de la terre et à préparer le monde de demain.

A ce titre, certaines entreprises ont déjà parfaitement intégré cette réflexion. Elles ont mis en place des modes de management pilotés par l’intelligence collective et l’engagement de leurs collaborateurs tel que l’a si bien décrit Philippe Laloux dans son livre Reinventig Organizations.

Demain le marché sera-t-il piloté par les « consommacteurs » au coeur du dispositif de communication des marques ?

En guise de conclusion je vous invite de découvrir cette vidéo un peu choquante pour illustrer l’état actuel de notre planète et les enjeux que nous devons relever. Vidéo réalisée par Diego Ain, artiste Brésilien engagé et installé à Berlin au coeur de la révolution technologique Européenne qui s’est inscrit dans cette logique mettant humains et objets au coeur de ses créations musicales.
[youtube https://www.youtube.com/watch?v=3O4qlOYH_rY]

Leave a Reply