webleads-tracker

Actualité So-BuzzBigDataDigital MarketingIntelligence ArtificielleStratégie

Facebook et le traitement responsable de la data

By 31 janvier 2017 No Comments

La directrice des opérations de Facebook, Sheryl Sandberg, était de passage à Paris mardi 17 janvier pour dévoiler un partenariat entre Facebook et l’incubateur Station F dédié aux startups de l’économie de la data. Une occasion pour elle de revenir sur les motivations du réseau social qui sont de « construire de la confiance autour de la data ». So-Buzz partage cette volonté d’utiliser la data de manière responsable.

Facebook et l’exploitation des données personnelles

L’exploitation des données personnelles est le coeur de métier de Facebook. Le n°1 des réseaux sociaux est bien conscient de la méfiance des internautes sur ce sujet. C’est pourquoi il réaffirme sa volonté de voir traiter ce secteur de la technologie avec discernement, revenant également sur l’impact positif que l’économie de la data peut avoir sur le monde.

La vision de Facebook sur l’économie de la data

La vision de l'exploitation de la Data par Facebook1 millions d’entreprises sont présentes avec des objectifs business chaque mois sur Facebook. Le réseau social joue d’ailleurs un rôle majeur auprès des TPE et PME françaises en matière de notoriété. La force du réseau social : la capacité d’analyse et de traitement de la data récoltée auprès de ses 1,79 milliards d’utilisateurs (30 millions en France). Si la précision de ciblage offerte ainsi par Facebook est appréciée des annonceurs, c’est bien de savoir comment sont exploitées ces données personnelles qui inquiète les utilisateurs.

Mais la technologie de la data peut en réalité apporter beaucoup de positif à la société en général si elle est utilisée de manière responsable. Elle a des impacts dans tous les domaines, que ce soit le domaine de la santé, l’économie ou encore l’emploi.

Conscient d’être un nouveau type de société, Facebook est également lucide sur la grande responsabilité que cela implique. Cependant Facebook ne peut pas avoir toutes les réponses aux questions soulevées par le fait de mettre du sens dans ses campagnes sur les réseaux sociaux et dans l’exploitation des données. Ainsi le réseau social compte créer des synergies et des échanges d’expériences avec les start-up de ce secteur.

Les actions de Facebook pour renforcer sa maîtrise de l’économie de la donnée

La data FacebookPour renforcer sa maîtrise de l’économie de la donnée Facebook est prêt à investir 1 milliard d’euros à travers l’Europe d’ici à 2020.

Ainsi, la numéro deux de Facebook, a annoncé l’installation d’un « Startup Garage from Facebook » au sein de l’incubateur Station F à Paris. Cet incubateur sera réservé à des startups indépendantes de l’économie de la donnée. Elles pourront bénéficier d’experts du deep learning, de l’intelligence artificielle, du marketing, de la constitution d’une communauté d’utilisateurs ou encore du développement technologique faisant partie du personnel de Facebook.

Ce Startup Garage vient compléter le centre d’intelligence artificielle de Facebook, également situé à Paris.

Il faut dire que l’intelligence artificielle et l’exploitation de la donnée deviennent des sujets de business à part entière en France.

Ethique et exposition des marques : focus sur la génération des millenials

L'amour de la marque pour récolter de la dataHyperconnectés aux réseaux sociaux, les 20-30 ans qui forment la génération des millenials a obligé les marques à revoir totalement leur manière de communiquer. Elles ont du en effet s’adapter à cette génération marquée par l’engagement, l’éthique mais aussi l’éphémère. De plus ils attendent des marques qu’elles soient authentiques et transparentes pour les séduire sans en faire trop dans une relation basée sur la durée.

Dans la mesure où il est impossible de les mettre dans des cases, ne serait-ce que celle du genre, il est indispensable de connaître et de comprendre ces millenials guidés par leurs émotions. Récolter de la data mais surtout l’analyser et la traiter est essentiel pour leur délivrer une information ciblée et pertinente. Lassés de la surexploitation de la publicité digitale non ciblée par les marques, 30% d’entre eux ont installé un ad-blocker sur leur ordinateur.

Transmettre de l’amour via votre marque

La génération des millenials oblige les marques à s’exposer en toute transparence et à accepter la perte de contrôle de leurs messages. Les millenials s’approprient en effet les messages des marques pour créer des contenus gamifiés ou gamifiables. Aujourd’hui le choix d’une marque n’est plus tellement liée à ses produits mais aux attitudes et engagements qu’elle prend ainsi qu’à sa capacité de permettre au consommateur de se démarquer. Les nouvelles générations ont besoin de sentir de la bienveillance, de l’amour, de l’attention envers eux, ce que nous propose la Thank You Economy imaginée par Simon Sinek.

Innovatrices, servicielles, expériencielles, éthiques et responsables les marques doivent s’adapter à la société et aux attentes des consommateurs connectés. Mettre du sens dans leur communication digitale et dans le traitement de la data permet aux marques de conserver la confiance des consommateurs dans une optique d’engagement et de fidélisation sur le long terme.